Normes d'essai de corrosion

Les résumés des normes d'essai sont fournis à titre indicatif uniquement. Bien que considéré comme exact au moment de la rédaction de cet article, cela peut changer avec le temps. Par conséquent, ces informations ne doivent pas être utilisées comme un substitut à une référence à une norme d'essai complète, à un niveau de révision approprié.

Remarque: les termes brouillard salin, brouillard salin et brouillard salin sont tous largement utilisés dans les normes d'essai de corrosion. Dans ce contexte, ils peuvent être considérés comme des termes équivalents et interchangeables.

Toyota TSH1555G Méthode A+B

Essai accéléré de corrosion cyclique du laboratoire Toyota

Cette procédure d’essai sert d’essai de corrosion atmosphérique à usage général et peut être appliquée à une grande variété de matériaux, de revêtements et d’interactions de matériaux.

Il a été développé pour permettre l’évaluation de la résistance à la corrosion des métaux utilisés dans les corps des véhicules où il y a une influence significative des ions chlorure, principalement sous forme de chlorure de sodium provenant du sel de dégivrage routier d’hiver. Ce test est de nature cyclique, c’est-à-dire; les spécimens d’essai sont exposés aux changements climatiques au fil du temps.

Les spécimens d’essai sont placés dans une chambre fermée et exposés au changement climatique.

Le test comprend 3 cycles simples alternatifs de 24 heures, les méthodes A, B et C.

La méthode A comprend 17 heures de pulvérisation d’eau salée, 3 heures de séchage forcé, 2 heures de trempage d’eau salée et enfin 2 heures de séchage naturel.

La méthode B comprend une pulvérisation d’eau salée d’une heure, 16 heures de mouillage, 4,5 heures de séchage forcé, 1 heure de trempage d’eau salée et enfin 1,5 heure de séchage naturel.

La méthode C comprend 4 heures de pulvérisation d’eau salée, 5 heures de séchage forcé, 12 heures de mouillage, 2 heures de séchage forcé et enfin 1 heure de séchage naturel.

Le nombre de répétitions de cycle et donc la durée du test est variable.

Ce test est également appelé test de corrosion cyclique, souvent abrégé en CCT.